top of page
L'écriture des élèves

Témoignages

Après beaucoup de réflexion et d'avoir fait tout ce que j'avais pu pour sauver mon mariage d'un naufrage prévisible, j'ai annoncé à mon mari que je le quittais. Facile à dire, décision réalisable, mais je soulevais avec ma décision une multitude d'émotions positives et négatives très difficiles à gérer toute seule. Quelques séances de kinésiologie m'ont apporté un soutien inestimable et beaucoup de paix intérieur. Justement ce dont j'avais besoin en ce moment difficile. Marianne, 38 ans

Depuis quelques années, mon fils Edouard (11 ans) avait des problèmes de comportement à l'école. Je trouvais ce trouble très déconcertant, d'autant plus que ses deux frères aînés n'avaient jamais causé d'histoires à l'école. Lorsque je repense à cette situation, je pense que c'est fort possible qu'il y ait plusieurs motifs à son comportement dérangeant : mon divorce avec son père, une alliance avec des copains pas très commodes, une envie de se faire remarquer et que dire d'autre ?. Après quelques séances de kinésiologie et un flacon de spagyrie mon fils s'est tenu autrement et je le sens plus à l'aise avec l'école et la relation d'autorité des enseignants.

Depuis le débuts de ma tendre jeunesse j'avais l'habitude de voir éclater des boutons d'herpès au coin de mes lèvres et dans mes parties intimes. A l'époque, je ne savais même pas de quoi il s'agissait. C'est avec le temps et les lectures que j'ai appris ce qu'était une herpès et comme cela était incurable. Il y a deux ans, je faisais une sortie d'herpès génitale par mois, lors de chaque menstruation ! Et puis tous les 3 ou 4 mois j'avais un bouton de fièvre douloureux et hideux au coin des lèvres. Une seule séance de kinésiologie a suffit pour éliminer ce martyre de mon quotidien. Ma fille Constance (16 ans) a fait une séance aussi car elle avait le même problème. Je suis très contente du résultat et en recommande à chaque ami-e ayant ce problème. Julie, 42 ans

Ma fille Elodie (10 ans) a passé par une phase très difficile de crise d'identité sexuelle. Ce n'était pas une affaire de sexualité ou d'homosexualité, vu son bas âge. Il s'agissait plutôt d'un mépris pour ce qu'elle portait de féminin en elle. Ses frères aînés (12 et 13 ans) contribuaient à débiliter l'image de la féminité, et moi, en tant qu'un modèle connu de femme, n'ai jamais été une « Barbie ». Elle n'avait que des copains garçons et se faisait même éjecter des jeux de filles à l'école. Je sentais surtout qu'elle était très mal a l'aise avec ce doute et qu'elle finissait par reproduire un mépris appris on ne sait pas exactement où sur la condition féminine. Plusieurs séances de kinésiologie l'ont aidée à surmonter la « honte du féminin », comme j'ose décrire cette situation. Je la perçois maintenant libre de jouer avec des petits camarades des deux sexes. Après plusieurs années de « jeux de garçon » je vois ma fille s'éclater autant avec des mecs que des nanas de son âge et je la trouve bien plus épanouie. Lors du dernier camps de sa classe de 4 e primaire, à la soirée de la Boum, elle s'est habillé elle-même avec soin et charme, portant des accessoires calculés et originaux, et a apparemment reçu les éloges de tous les copains du groupe. Je suis heureuse pour elle.

Je voulais te dire un grand merci. Je vis tellement mieux les choses qui étaient pour moi très difficiles il y a encore peu de temps. Je fais/réalise des choses que je n'osais pas. Je me sens beaucoup plus proche de mes désirs et besoins et je les respecte. Encore Merci

Mon Fils de 7 Ans : Difficultés Scolaires

Le soir après sa première séance de kinésiologie, il a pris un livre et comme par miracle a commencé à déchiffrer tout seul les mots. Après 3 séances, sa maîtresse m'a spontanément fait part des progrès qu'il avait fait en lecture. Elle m'a dit que mon fils évoluait par palier et qu'il lisait maintenant mieux que d'autres élèves dans sa classe. Tout notre entourage a remarqué qu'il avait pris de l'assurance, de la maturité et qu'il était plus épanoui ; entre autre son psychomotricien qui le suivait depuis plusieurs mois.

La Kinésiologie a permit à Sylvain, au moyen d'exercices simples mais efficaces de renforcer sa concentration ainsi qu'à supprimer certains blocages dus au stresse a son manque de confiance en lui. Régulièrement, il pratique les exercices préconisés et désire de lui-même continuer les consultations. Il va beaucoup mieux à l'école également. FRANCINE et SYLVAIN

En juillet, mon fils de 8 ans se bloqua complètement au niveau intestinal; cela faisait quelques années qu'il avait des "accidents" et que je devais intervenir pour qu'il aille à selle. Mais durant les vacances de juillet; l'ai lâché prise, espérant qu'il se prendrait en charge. L'impensable se produisit: ce petit bout de chou se retenu volontairement ou non, durant un mois entier ! Ce fut par le chantage qu'il laissa un petit quelque chose dans les toilettes pour les fêtes du 1er août ! J'avais évidemment essayé tout ce qui était en mon pouvoir direct : retour au pot, lecture, menace, récompense, homéopathie,... Et décidais plusieurs pistes à la fois, comprenant 3 médecines alternatives dont l'acupuncture et la kinésiologie. Lorsque je l'ai amené à sa première séance, l'enfant ne courrait plus, donc je ne jouais plus avec ses petits copains. Il n'avait pas l'air de souffrir, mais était en baisse de dynamisme. Il a toujours été pâlichon et maigre, mais j'amenais un enfant transparent à Lucianita. L'école avait commencé et j'ai dû expliquer au professeur de laisser carte blanche pour l'accès aux toilettes, étant donné les circonstances. Après quelques séances hebdomadaires, il pu, non sans mal aller à selle, puis un rythme s'installa peu à peu. Depuis lors, nous avons poursuivi à raison d'une fois tous les 15 jours, puis par mois. Après 3 mois, le petit être paralysé se converti peu à peu en un garçon pétillant de Vie, se réveillant le matin en chantant ! Son estime de lui-même se développa et, peu à peu, il apprit à s'exprimer sur ses sentiments, chose qu'il ne faisait pas facilement auparavant. Comme mon fils faisait des progrès, consciente qu'il fallait que je m'adapte à ce renouveau avec douceur, je décidai de suivre également quelques séances. Je pu ressentir en moi-même ce que j'avais constaté en observant mon fils. Les changements sont subtils et difficiles à expliquer, car non mesurables. Toutefois, je peux indiquer que, sans faire de thérapie longue et difficile, j'ai pu acquérir en quelques semaines une assurance que je n'avais connue jusqu'alors, qui me permet de me sentir en accord dans mon corps et dans ma vie. J'ai l'esprit clair et serein et peux mieux m'engager dans le quotidien et, le hasard étant ce qu'il est; des choses commencent à changer très positivement autour de moi. Je peux penser actuellement "Vive ma vie". MD, Genève

Pour moi la kinesiologie à été une prise de conscience sur moi-même. Je ne savais que j'étais si ouverte à l'agression énergétique quand j'ai commencé les séance avec Lucianita. Tout ce dont je savais, c'était que je faisais crise de nerf sur crise de nerf et pourquoi ? Le parcours à été très bénéfique voir épuisant sur le moment mais avec le temps j'ai appris grace aux séances à m'affirmer; prendre conscience des choses qui m'affecte; trouver une façon de débloquer ces mauvaises énergies et avancer vers les choses qui m'épanouissent. A travers la kinesiologie, j'ai pu enfin quitter un lieu de travaille enpoisonné pour retrouver un nouvel emploi dans une domaine ou je suis non seulement à l'aise mais encouragée à avancer." Caroline - 35 ans

Problèmes de Comportement à l'École et à la Maison

Mon fils de 10 ans, présentait des problèmes de comportement important tant à l'école qu'à la maison et après des milliers de rendez-vous auprès de médecins, psychiatres etc... qui n'avait plus qu'une solution à m'offrir : les médicaments avec les conséquences que ceux-ci peuvent parfois apporter. J'ai décidé de continuer à me battre avec un temps de délai avant d'avoir recours à d'éventuels médicaments auxquels je ne suis pas contre si j'ai tout essayé avant et si l'urgence ne met pas une vie en danger, ce qui n'était le cas ici ! J'ai alors commencé la Kinésiologie pour mon fils et après quelques temps les effets étaient bien réels et comparables à tout ce qu'on avait vu jusque là. Au début, nous y allons régulièrement et maintenant nous y allons seulement de temps pour rééquilibrer les petites baisses de motivations ou les petits blocages suites aux événements de la vie. Nous avons tendance aussi à vivre dans une société où nos enfants doivent entrer dans un moule parfait et où la différence est de plus en plus difficile à accepter et où la violence fait surface de manière impressionnante. Je suis persuadé que si nous nous posions les bonnes questions et que nous nous donnions les moyens d'y parvenir, nous y trouverions tous le compte pour une vie plus harmonieuse composée de respect, à commencer par soi-même. Merci à la médecine alternative, à la reflexion et à l'aide des personnes qui pratiquent ces métiers honorables à notre avenir ! Maman de Jérémy.

Cela fait maintenant 7 ans que je présente des crises d'angoisses, voir des attaques de paniques à m'effondrer d'évanouissement. J'ai évidemment suivi une thérapie auprès d'un psychiatre reconnu qui m'a beaucoup aidé à me comprendre et à gérer mes problèmes. Cependant, j'avais des angoisses et des idées noires qui me poursuivait malgré tout, à me demander si je ne devenais pas folle ! J'ai commencé à consulter la Kinésiologie et cela m'a vraiment permis d'évacuer mes plus grandes peurs et aujourd'hui je vis vraiment en harmonie en plus grande confiance en la vie, et les périodes noires ou négatives se font de plus en plus rares, j'arrive enfin à les chasser de mon esprit et reprendre confiance en moi. Katia, 32 ans.

Après une jolie carrière dans une banque privée, j'ai choisi de consacrée ma vie à mes enfants leurs premières années, ce qui a été bénéfiques pour toute la famille... une fois les enfants en age scolaire, j'ai eu envie de reprendre un emploi et après une pause importante, il devient très difficile de retrouver un emploi, n'étant plus dans le "système". Je suis également redevenu un peu moi-même, le côté cash et direct qui reflète ma personnalité était là sans gêne aucune. Mais quand il s'agit de retrouver un emploi, il faut reprendre son "rôle" tout comme dans un théatre, se montrer compétent et convainquant, toujours positif (même si ce n'est pas toujours possible)... A force de chercher du travail et de recevoir en vrac des réponses négatives, j'ai commencé peu à peu à perdre confiance en moi, donc plus tellement capable de convaincre quand au fond de soi on est un peu... négatif ! J'ai pensé voir un psychiatre, mais celui-ci ne fait que "écouter".... pas très satisfaisant pour un si "petit" problème sans bien grande importante, car on a la santé et un toît... certes ! Mais cela ne peut pas durer sans financement et sans épanouïssement. Ayant découvert la kinésiologie, j'ai repris confiance en très peu de temps, comme un réglage d'ondes positives à remettre en place ! Et dans cet état d'esprit, plus ouvertes lors d'entretiens d'embauche et donc... convainquante ! J'ai trouvé travail en seulement deux semaines !!!! Je ne prend pas la kinésiologie au premier degré, mais je pense qu'à chacun ses besoins et chances de réussites pour aller de l'avant, et là... un vrai coup de pouce m'a propulsé dans le monde du travail, j'ai repris confiance après seulement quelques séances et aujourd'hui je continue à me remettre dans le bain, cela fait un mois que je travaille et j'ai encore recu une autre demande d'entretien : l'embarras du choix ! Mon message : ne pas perdre espoir et se donner les moyens de réussir que ce soit la kinésiologie, les massages pour se détendre, le sport pour évacuer ou une thérapie de fond pour soigner ses blessures et apprendre à se connaître soi-même. Une fidèle cliente, qui vous suggère vivement de connaître Lucianita, une danseuse dans l'âme et un rapport au corps incroyablement efficace pour pratiquer la kinésiologie ! Merci

bottom of page